Le dictionnaire du diable

Publié le par adil

    

      Bonjour tout le monde, je vous présente un dictionnaire peu connu chez nous et un petit peu étrange, écrit par Ambrose Bierce en 1911, le « dictionnaire du diable » est un recueil de 998 définitions humoristiques et cyniques.

      Voici quelques définitions :

 

Chiure de mouche. Signe primitif de ponctuation.

 

Excuser. Poser les fondations d une future offense.

 

Félicitations. Politesse de la jalousie.

 

Optimiste. Adepte de la doctrine selon laquelle le noir est blanc.

 

Port. Endroit où les bateaux sont à l’abri des tempêtes et exposés à la furie des douanes.

 

Seul. En mauvaise compagnie.

 

Patience. Forme mineure de désespoir, déguisée en vertu.

 

Vénération. Attitude spirituelle d'un homme à l'égard de Dieu, et d'un chien à l'égard de l'homme.

 

Le mouchoir est utile aux enterrements pour cacher l'absence de larmes.

 

 

Un spécialiste, c'est quelqu'un qui sait tout sur quelque chose et rien sur tout le reste.

 

Cerveau. Appareil avec lequel nous pensons que nous pensons. 

 

 

Amitié : bateau suffisamment grand pour transporter deux personnes quand il fait beau, mais une seule en cas de mauvais temps.

 


 

Bonheur. Agréable sensation qui naît de la contemplation de la misère d'autrui. 

 

 

Comestible. Susceptible d'être mangé et digérer comme un ver pour un crapaud pour un serpent, un serpent pour un cochon, un cochon pour l'homme et l'homme pour un ver

 

 

Amour. Folie temporaire que l'on peut guérir par le mariage ou en retirant le patient du champ d'influence qui est à la source de l'indisposition.

 

 

Canon. Instrument utilisé dans la rectification des frontières nationales.

 

Cirque. Endroit où les chevaux, les poneys et les éléphants sont autorisés à voir des hommes, des femmes et des enfants se conduire comme des idiots.

 

Distance. La seule chose que les riches soient prêts à accorder aux pauvres, en souhaitant qu'ils la gardent.

 

Foi. Croyance sans preuve dans ce qui est affirmé par quelqu'un qui parle sans savoir, ou qui pense sans comparer.

 

Mythologie. Ensemble des croyances d'un peuple primitif concernant ses origines, sa préhistoire, ses héros, ses dieux, etc., à ne pas confondre avec les récits véridiques qui sont inventés par la suite.

Téléphone : Invention du diable qui annule quelques-uns des avantages à maintenir une personne désagréable à distance.

 

 

Publié dans Bla Bla

Commenter cet article

Anasse 23/11/2007 18:34

Salut Adil,Des définitions qui voient tout en noir, j'espère que tu ne pense pas ainsi :-)à bientôt

salwa 08/09/2007 00:09

pas de plagiat ( rire diabolique et maléfique)

ornit 06/09/2007 17:15

Joli. Par moment, on dirait du Larochefoucault. J'aime bien tous les moralistes satyriques ou cyniques. Chamfort par exemple.
J'ai commencé un dictionnaire cynique, pour répondre aux propositions de wanadoo de créer un blog. C'est vrai, parfois les définitions sont un peu fouillées.

iman 29/08/2007 17:35

slt adil
je vois que tu as tjrs des nouvautés sur ton blog.Enfin ya de nouvelles créations dans les blogs.
iwa tbark lah 3lik.

Elmajidi 23/08/2007 00:48

Bonsoir,Tout à fait d'accord avec vous M. Naim se ne sont que des définitions qui relèvent de notre quotidien.  "charmant" est le cynisme ainsi que la satire car ils nous font découvrir nous etres humains l'hypocrisie.. qui règne sur nos univers .Joli Blog